Congrès

La SPS organise tous les deux ans un congrès, qui a lieu dans un pays francophone. Les langues de travail du congrès sont le français et l’anglais, réservé aux intervenants non francophones qui le préfèrent. Un thème est choisi pour chaque congrès. Les conférences plénières portent sur le thème du congrès, et les propositions de symposium et de communication individuelle liées à ce thème sont encouragées. Mais toute soumission portant sur un sujet relevant de la philosophie des sciences, au sens large que lui donne la Société, est prise en considération sur un pied d’égalité.

Les congrès de la SPS ont une double fonction. Ils permettent d’abord aux philosophes des sciences de présenter et de discuter les recherches les plus récentes dans leur spécialité. Ils sont ensuite le lieu d’échanges avec d’autres disciplines portant sur les sciences ou dont l’objet les rencontre : philosophie politique, éthique, philosophie de l’éducation, humanités et sciences sociales (dont les « science studies ») ; avec les sciences elles-mêmes, ainsi que la médecine, les sciences de l’ingénieur et la technologie, le droit ; avec les professions qui transmettent la science : professeurs, médiateurs (journalisme scientifique, musées scientifiques*, sites internet), nouvelles technologies ; avec les milieux dont l’activité repose sur le développement des sciences (recherche appliquée, publique et privée; instances démocratiques : responsables politiques, conseils experts et comités de sages, comités citoyens…) ; et enfin avec les responsables de la politique de la science à tous les niveaux.

    VIIe Congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Mercredi 04 juillet 2018 09:00 au Vendredi 06 juillet 2018, 18:00

    Du Mercredi 04 juillet 2018 09:00 au Vendredi 06 juillet 2018, 18:00

    • Date : 4 – 6 juillet 2018
    • Lieu : Nantes
    • Thème : « Théorie et données à l’heure des données massives« 
    • Organisation : Congrès organisé avec le soutien du programme DataSanté porté par le Centre François Viète d’histoire des sciences et des techniques de l’université de Nantes et hébergé par la MSH-Ange Guépin.
    • Coordination : Karine Le Jeune, Maël Lemoine et Stéphane Tirard
    • Conférenciers invités :

    Serge Abiteboul (INRIA, ENS Paris) : Les sciences questionnées par le numérique

    Anouk Barberousse (Paris IV, Sorbonne) : Les bases de données de la biodiversité

    Sonia Desmoulin-Canselier (DCS, CNRS, Université de Nantes) : L’évaluation à l’ère de la médecine des données

    Sabina Leonelli (Egenis, Exeter University) : Research in the age of big and open data

    Marco Panza (IHPST, CNRS, Université Paris 1)
    Understanding science without understanding

    • Argumentaire :

    L’utilisation croissante des « données massives » dans de nombreux domaines scientifiques et techniques, depuis les sciences du climat jusqu’aux sciences de la santé en passant par l’exploitation des réseaux sociaux à des fins diverses d’explication, de prédiction ou de décision, soulève des questions nouvelles pour la philosophie des sciences. Qu’a-t-elle à dire de l’irruption des données massives dans tous ces champs ? En particulier, comment modifie-t-elle la pratique scientifique ?

    Données massives et données. Qu’est-ce qui distingue les données « massives » des données en général ? La première question est peut-être de savoir s’il existe une masse critique de données à partir desquelles elles peuvent être dites « massives » et comment définir ce seuil, ou bien si c’est à cause d’une certaine manière de traiter un même corps de données qu’elles peuvent (ou non) être dites « massives ». On peut aussi se demander si la disponibilité d’une grande quantité de données a déclenché un changement dans la pensée scientifique, ou bien si la recherche d’une grande quantité de données a suivi un tel changement.

    Données massives et algorithmes. Les données massives se caractérisent par une automatisation du traitement et par la constitution d’un ou plusieurs algorithme(s), notamment des algorithmes d’apprentissage. Qu’est-ce qu’un algorithme ? Quelles sont les potentialités et les limites de ces algorithmes ?
    Intelligibilité et données massives. Quoique l’algorithme ne soit pas une nouveauté, sa généralisation, sa complexification et sa performance conduisent à s’interroger sur une mutation du rapport de la pensée scientifique à ses objets : moins direct, de supervision davantage que de vérification intégrale, ce rapport doit désormais compter avec la « boîte noire » d’un algorithme. Quel impact sur la nature de la pensée scientifique ? La science fait-elle désormais l’économie de théories ? Que signifie l’expression data-driven science ?

    Qualité des données massives. La massification des données limite la possibilité de contre-vérification ou de croisement. Est-ce que leur grande quantité compense l’inévitable problème de la qualité des données massives, ou bien n’obtient-on en sortie du traitement que la qualité même des données entrées, selon le principe : garbage in – garbage out ? Qu’est-ce que le passage aux données massives change au régime de la preuve dans les différentes sciences ?

    Structure et conservation des bases de données. Au-delà de la question de l’information retenue dans une base de données, se pose aussi la question de la structuration de cette information : quelle ontologie pour les données massives ? Comment se font et comment devraient se faire les choix de standards ? Comment exploiter des données structurées de manières différentes ? Se posent aussi des question de conservation, notamment, comment se conservent les données face à la menace d’obsolescence du format dans lequel elles sont conservées (changement de logiciels ou de version de logiciels) ?

    • Publication :

    Le congrès donnera lieu à une publication sous la forme d’un numéro spécial de la revue Lato Sensu (à paraître en 2020). 

    VIe Congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Mercredi 29 juin 2016 09:00 au Vendredi 01 juillet 2016, 18:00

    VIe Congrès de la Société de philosophie des sciences

    Du Mercredi 29 juin 2016 09:00 au Vendredi 01 juillet 2016, 18:00

    VIe Congrès de la Société de Philosophie des Sciences

    • Date : 29 juin -1 juillet 2016
    • Lieu : Université de Lausanne
    • Thème : Le changement dans les sciences
    • Organisation : Vincent Lam et Christian Sachse
    • Conférenciers invités:

    Daniel Andler (Université Paris-Sorbonne)

    Jeremy Butterfield (Cambridge University)

    Clifford Hooker (University of Newcastle)

    Karen Neander (Duke University)

    John Norton (Pittsburgh University)

    Léna Soler (Université de Lorraine)

    •  Argumentaire :

     

     

     

    Ve Congrès de la Société de philosophie des sciences , Du Mercredi 25 juin 2014 09:00 au Vendredi 27 juin 2014, 19:00

    Ve Congrès de la Société de philosophie des sciences

    Du Mercredi 25 juin 2014 09:00 au Vendredi 27 juin 2014, 19:00

    http://sps2014.blogspot.fr

    • Date : 25 – 27 juin 2014
    • Lieu : Université Lille 1 & Université Lille 3
    • Thème : Métaphysique des sciences
    • Comité de programme :

      Anouk Barberousse (Université Lille 1, co-présidente)
      Francesca Merlin (IHPST, Paris, co-présidente)

      Minus van Baalen (CNRS/Université Pierre et Marie Curie, Paris)
      Denis Bonnay (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
      Mauro Dorato (Università Roma 3)
      John Dupré (University of Exeter)
      Paul Egré (Institut Jean Nicod, Paris)
      Michaël Esfeld (Université de Lausanne)
      Laura Felline (Université catholique de Louvain)
      Henri Galinon (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)
      Elodie Giroux (Université Jean-Moulin Lyon 3)
      Brian Hill (GREGHEC, HEC Paris)
      Philippe Huneman (IHPST, Paris)
      Maël Lemoine (Université de Tours)
      Virginie Maris (CEFE, Montpellier)
      Hugo Mercier (Laboratoire Langage, Cerveau et Cognition, Lyon)
      Francesca Poggiolesi (CEPERC, Aix-Marseille)
      Shahid Rahman (Université Lille 3)
      Anne-Lise Rey (Université Lille 1)
      Carlo Rovelli (Centre de physique théorique de Luminy, Marseille)
      Stéphanie Ruphy (Université Pierre-Mendès-France, Grenoble)
      Howard Sankey (University of Melbourne)
      Tero Tulenheimo (Université Lille 3)
      Marion Vorms (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
      Marcel Weber (Université de Genève)
      Jessica Wilson (University of Toronto)

    • Comité d’organisation :

      Shahid Rahman (Université Lille 3, président)

      Anouk Barberousse (Université Lille 1)
      Matthieu Gallais (Université Lille 3)
      Camille Prost (Université Lille 3)

    • Conférenciers invités :

    Carl Hoefer (Rotman Institute of Philosophy, Western University, London Ontario)
    Max Kistler (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
    Göran Sundholm (Universiteit Leiden)
    Claudine Tiercelin (Collège de France, Paris)
    Emma Tobin (University College London)

     

    • Argumentaire :

    La métaphysique des sciences a d’abord pour objectif d’examiner les problèmes ontologiques provenant des sciences et, plus particulièrement, émanant de leurs découvertes, concepts, modèles et théories. A partir de là, elle vise à reconstruire une « image scientifique du monde ». Son projet est celui d’une métaphysique naturalisée révélant l’ontologie qui découle des théories et des pratiques scientifiques.
    En un sens plus large, on peut inclure dans cette thématique toute réflexion sur les liens entre la science et la métaphysique. La métaphysique est-elle une entreprise a priori visant à étudier l’ameublement et la structure du monde ainsi que le cadre conceptuel fondamental de nos pensées, et à laquelle la science ne peut pas contribuer ou, au contraire, les résultats scientifiques les plus récents doivent-ils nourrir la réflexion métaphysique ?

    Le thème ci-dessus n’est pas contraignant : tout sujet relevant de la philosophie des sciences, entendue au sens large d’une réflexion sur la science et, en particulier, sur ses concepts et pratiques, peut donner lieu à une contribution (incluant les philosophies des sciences spéciales, la théorie de la connaissance, la philosophie de l’esprit, la philosophie du langage, la philosophie de la technologie, la philosophie des sciences appliquée, les réflexions sur les relations science-société, la bioéthique et l’éthique médicale, etc.). La Société encourage cependant les soumissions qui se rattachent au thème du congrès. Les conférences plénières et les dialogues invités porteront sur le thème retenu.

    • Publication

    Le congrès a donné lieu à une publication, sous la forme d’un numéro spécial de la revue Lato Sensu (voir Publications issues du congrès).

    IVe congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Vendredi 01 juin 2012 19:00 au Lundi 04 juin 2012, 03:00

      IVe congrès de la Société de philosophie des sciences

    Du Vendredi 01 juin 2012 19:00 au Lundi 04 juin 2012, 03:00

    https://sps2012.sciencesconf.org/

    • Date : 1 – 3 juin 2012
    • Lieu : Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST]) de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM)
    • Thème : Science, philosophie, société
    • Comité de programme :

      Anouk Barberousse (Université Lille 1)
      Denis Bonnay (Université Paris X Nanterre)
      Vincent Bontems (LARSIM, CEA)
      Frédéric Bouchard (Université de Montréal)
      Yves Gingras (Université du Québec à Montréal)
      Alexandre Guay (Université de Bourgogne, président du comité)
      Vincent Guillin (Université du Québec à Montréal)
      Cyrille Imbert (Archives Henri Poincaré)
      Max Kistler (Université Paris1-Panthéon Sorbonne)
      Mathieu Marion (Université du Québec à Montréal)
      Jean-Pierre Marquis (Université de Montréal)
      Thierry Martin (Université de Franche-Comté)
      Thomas Pradeu (Université Paris-Sorbonne Paris 4)
      Julian Reiss (Erasmus University)
      Frederica Russo (University of Kent)
      David Teira Serrano (Universidad Nacional de Educaciòn a Distancia)
      Jeroen Van Bouwel (Ghent University)

    • Comité d’organisation : Frédéric Bouchard et Mathieu Marion
    • Conférencies invités :
    • James Robert Brown (University of Toronto)
    • Janet A. Kourany (University of Notre Dame)
    • Stéphanie Ruphy (Université de Provence)
    • Stephen Turner (University of South Florida)

    • Argumentaire :

    Lors de ce congrès seront discutés, sous un angle philosophique, les différents aspects de la relation sciences-société. Cette thématique renvoie, entre autres, aux interrogations suivantes : les normes sociales et scientifiques sont-elles de même nature ? Les explications scientifiques sont-elles de même nature que les explications de la vie sociale ? Quel est l’impact des acteurs publics et privés sur les pratiques scientifiques ? Dans quelle mesure les pratiques scientifiques sont-elles contraintes par le contexte social et culturel ? Quelle est la place de la culture scientifique dans la vie sociale et culturelle? Peut-on concevoir une pratique féministe des sciences ?

    Le thème ci-dessus n’est pas contraignant : tout sujet relevant de la philosophie des sciences, entendue au sens large d’une réflexion sur la science, les concepts et les pratiques scientifiques (incluant, en particulier, la théorie de la connaissance, la philosophie de l’esprit, la philosophie du langage, la philosophie de la technologie, la bioéthique et l’éthique médicale, etc.) peut donner lieu à une contribution. La Société encourage cependant les soumissions qui se rattachent au thème du congrès. Les conférences plénières invitées porteront sur le thème retenu.

    • Publication :

    Le congrès a donné lieu à la publication de l’ouvrage Science, philosophie, société, sous la direction de Alexandre Guay et Stéphanie Ruphy, paru en 2017 en aux Presses Universitaires de Franche-Comté.

     

    IIIe Congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Jeudi 12 novembre 2009 18:00 au Dimanche 15 novembre 2009, 03:00

      IIIe Congrès de la Société de philosophie des sciences

    Du Jeudi 12 novembre 2009 18:00 au Dimanche 15 novembre 2009, 03:00

    IIIe Congrès de la Société de philosophie des sciences

    • Date : 12 – 14 novembre 2009
    • Lieu : Ecole normale supérieure, Paris
    • Thème : Sciences et décision
    • Organisation : Equipe d’accueil Rationalités contemporaines de l’Université Paris-Sorbonne
    • Conférenciers invités :

    Alvin Goldman (Rutgers University)

    Bernard Larrouturou (Ministère de l’enseignement supérieur)

    Marc Le Menestrel (Pompeu Fabra & INSEAD)

    Philippe Mongin (CNRS & Groupe HEC)

    Wlodek Rabinowicz (Lund University)

    Bernard Walliser (ENPC-EHESS)

    • Argumentaire :

    Quels sont les liens entre les sciences et la décision ? Tout d’abord, quels choix se présentent aux chercheurs et aux responsables des programmes scientifiques ? Sur quoi leurs décisions se fondent-elles ou devraient-elles se fonder ? En outre, comment prendre de « bonnes » décisions à l’aide de connaissances scientifiques dans des situations d’incertitude ? Quand et selon quelles modalités est-il possible de décider « scientifiquement » ? Enfin, que sont les sciences de la décision et sur quoi se fondent-elles ?
    Ces questions peuvent, comme on le voit, se distribuer selon trois grands axes :

    1) Les décisions prises dans les sciences. Pensons, en particulier, aux décisions relatives à l’adoption d’une théorie scientifique plutôt qu’une autre, d’une interprétation plutôt qu’une autre comme par exemple dans la mécanique quantique, ou encore d’un programme de recherche plutôt qu’un autre.

    2) Les décisions aidées par les sciences, dans des domaines pour lesquels la décision est une composante à part entière du domaine scientifique (sciences médicales par exemple), mais aussi dans des situations où l’on fait appel à l’expertise scientifique.

    3) Les sciences de la décision.
    À ces questions, la philosophie des sciences, l’épistémologie sociale, les sciences de la décision, mais également les sciences cognitives, peuvent apporter des éclairages propres. Le pilotage des institutions scientifiques est par excellence le lieu de la décision, et de l’évaluation de la décision dans la science : que savons-nous des processus dans ces institutions ? Nombre de décisions politiques, mais également individuelles, ne concernent pas la science mais sont prises par des non-scientifiques à la lumière de données scientifiques, souvent complexes, souvent très incertaines. Comment, ici encore, sont-elles prises, devraient-elles l’être ? La décision dans la science, la décision à partir de la science, la décision étudiée par la science : ces trois domaines aboutissent à une question transversale : celle de la possibilité et de la nature de la décision scientifique.

    Publication :

    Le congrès a donné lieu à la publication du volume Science et décision, sous la direction de Daniel Andler, paru en 2015 aux Presses Universitaires de Franche-Comté.

    IIe Congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Jeudi 29 mars 2007 18:00 au Vendredi 30 mars 2007, 03:00

    Du Jeudi 29 mars 2007 18:00 au Vendredi 30 mars 2007, 03:00

    IIe Congrès de la Société de philosophie des sciences

    • Date : 29 – 30 mars 2007
    • Lieu : Université de Genève
    • Thème : La question de l’unité des sciences aujourd’hui
    • Organisé avec le soutien :

      – du rectorat de l’Université de Genève
      – de la Faculté des Sciences de l’Université de Genève
      – de la Société Académique de Genève
      – de l’Institut d’Histoire et Philosophie des Sciences et des Techniques de Paris
      – et du Centre Romand Logique, Histoire et Philosophie des Sciences

    • Conférencier invité :

    Hervé Zwirn (IHPST / ENS Cachan)

     

    8 Symposiums (29 communications)

    46 communications libres

     

    Ier congrès de la Société de philosophie des sciences, Du Vendredi 21 janvier 2005 18:15 au Dimanche 23 janvier 2005, 03:40

     Ier congrès de la Société de philosophie des sciences

    Du Vendredi 21 janvier 2005 18:15 au Dimanche 23 janvier 2005, 03:40

    Ier congrès de la Société de philosophie des sciences

    • Date : 21 – 23 janvier 2005
    • Lieu :
    • Thème : Tout et partie
    • Organisé avec le soutien de :

      l’École normale supérieure (ENS Paris)

      l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST Paris)

      et de l’École doctorale de Philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

    • Conférenciers invités :

    Patrick Blandin ( Muséum National d’Histoire Naturelle)

     

    9 Symposiums (40 communications)

    30 Communications libres

     

    • Publication :

    Le congrès a donné lieu à la publication du volume Le tout et les parties dans les systèmes naturels, sous la direction de Thierry Martin, paru en 2007 aux éditions Vuibert, collection « Philosophie des sciences » (voir Publications issues des congrès).